Quelles sont les spécificités de chaque réseau social ?

Choisir le ou les réseaux sociaux adaptés à son cycle de vente est important. Une fois ce choix fait, la manière de procéder est-elle la même sur tous ces réseaux ? Peut-on poster la même chose sur Facebook que sur Twitter, Instagram ou LinkedIn ? La réponse est non. Chaque réseau a ses codes, ses habitudes, et vous devez les connaître.

Facebook

Facebook est le réseau généraliste grand public. Ce sont les marques qui ont les premières utilisé ce réseau à des fins commerciales. Sont ensuite venus les vendeurs et les points de vente locaux.

En tant que vendeur ou responsable de point de vente, vous pouvez nouer des relations avec vos clients et prospects sur Facebook. Les activités les plus naturelles pour utiliser Facebook dans la relation commerciale sont des activités pour lesquelles vous animez un réseau de clients « particuliers » qui vous permet de faire fonctionner la recommandation.

Si vous faites le choix de Facebook pour animer un réseau de clients ou de prospects, la question que vous allez vous poser est « qu’est-ce que je publie et comment je le dis ? »
Les deux mots que vous devez retenir pour communiquer sur Facebook sont : fun et décontracté. Tout en restant professionnel, vous devez jouer la proximité avec vos contacts, montrer l’envers du décor.

Le compte Facebook

Il est destiné à un individu, une personne. Une page est destinée à promouvoir une entreprise, une activité, une marque. Elle permet de mettre en avant des activités, des produits et/ou services.

Un compte a des amis, il peut inviter des personnes. La relation est réciproque.

comparaison compte groupe page

Les différences entre compte, groupe et page sur Facebook

Quand un compte, c’est-à-dire une personne, publie une nouvelle, une partie de ses amis voient cette publication.
Un compte peut « aimer » une page, c’est-à-dire, dans le vocabulaire Facebook, devenir « fan » de cette page. Cela signifie qu’à chaque fois que cette page va publier une nouvelle, cette personne, ce compte, en sera informé.
Un compte peut gérer une ou plusieurs pages. Si on fait un parallèle avec la « vraie vie », on peut dire que le compte c’est une personne et que les pages sont les entreprises gérées par cette personne.
Vous pouvez avoir une ou plusieurs entreprises. »

La page Facebook

La page n’a pas d’amis. Elle a des « fans », c’est-à-dire des personnes qui s’abonnent à son actualité. C’est une relation à sens unique.

La page ne peut pas inviter des personnes à la suivre. Les comptes vont décider de suivre une page ou non. Cela étant, l’administrateur de la page peut inviter les amis qu’il a avec son compte, à aimer la page qu’il administre.

Contrairement à un compte, n’importe qui peut « suivre » une page sans devoir attendre l’autorisation de l’administrateur de cette page.

Sur la page, il y a une différence d’affichage entre les publications faites par la page et les commentaires postés par les fans de la page.

Une page a des avantages propres à une organisation commerciale. Elle a des statistiques. Elle sait qui la suit. Elle sait combien de fois sont lues ses publications.

Le compte, lui, n’a pas de statistiques.

La page peut également faire de la publicité pour toucher de nouvelles personnes et acquérir de nouveaux fans.

Le groupe Facebook

Un groupe peut être privé ou public. S’il est public, tout le monde peut le trouver dans la barre de recherche Facebook. À l’inverse, un groupe privé ne peut pas être trouvé, seuls les comptes recevant une invitation à rejoindre un groupe pourront connaître son existence.

À la différence d’une page Facebook, un groupe peut être sélectif. En effet, comme pour un compte Facebook, l’administrateur accepte ou non les membres. Il peut également les supprimer.

Dans le groupe, toutes les publications faites par les membres de groupes s’affichent de la même façon.

Enfin, un groupe Facebook peut être utilisé pour soutenir une idée, une cause, une communauté… Il peut également être utilisé comme support d’entraide. Par exemple, les étudiants créent des groupes exclusivement réservés à leur promotion afin de se transmettre des informations (notes, dates de partiels, supports de cours, etc.).

LinkedIn

C’est un outil formidable pour les vendeurs B2B. Il permet de trouver des prospects qui ne vous connaissent pas, de créer un lien avec eux, de le renforcer jusqu’à créer une rencontre commerciale.

À l’inverse de Facebook, où on montre beaucoup de choses mais où l’on dit très peu sur son parcours professionnel, LinkedIn est une base très qualifiée. Chaque membre, pour faire la promotion de ses produits ou pour trouver un emploi, renseigne son parcours et ses points forts. Vous recherchez les responsables qualité dans l’agroalimentaire ? Vous pouvez les trouver. Vous recherchez les collaborateurs des industries pétrolières en Malaisie ? Vous pouvez les trouver.

LinkedIn, c’est le réseau des professionnels.

Quels professionnels sont sur LinkedIn ?

Pour aller à l’essentiel, LinkedIn est le réseau des cadres de moyennes et grandes entreprises, les dirigeants, les professionnels indépendants qui travaillent dans les prestations intellectuelles B2B, la technologie.

Qui ne trouverez-vous pas sur LinkedIn ?

Les artisans et les commerçants, les professionnels de santé.

Comment communiquer sur LinkedIn ?

Si vous faites le choix de LinkedIn, retenez que LinkedIn n’est pas Facebook. Pour communiquer sur LinkedIn, gardez à l’esprit deux mots-clés : professionnalisme et personnalité.

  • Professionnalisme, parce que les membres de LinkedIn recherchent de l’information professionnelle de qualité. S’ils veulent voir des photos de chatons ou lire le proverbe de la semaine, ils vont sur Facebook.
  • Personnalité, parce que les personnes sont connectées à votre compte, celui d’une autre personne. On doit retrouver dans vos publications la personnalité que l’on vous connaît dans les relations professionnelles. Parlez de vos produits, des actualités de votre secteur, de tout ce qui peut intéresser vos contacts professionnels.

Twitter

Twitter n’est pas fait pour développer des relations commerciales mais pour développer votre e-réputation.

Autrement dit, si LinkedIn est le « service commercial », Twitter est le service « communication » ou le « service presse – relations publiques ». Ce qui ne veut pas dire que le service commercial n’a pas besoin du service communication et vice versa.

Un outil de veille

Twitter est tout d’abord un formidable outil de veille. L’utiliser vous permettra de comprendre ce que veut dire « buzz » ou propagation virale de l’information. En un coup d’œil, vous pouvez savoir quelle est l’actualité du moment, celle dont tout le monde parle. C’est comme si vous tendiez l’oreille au café du coin, sauf que là, le café du coin, c’est la planète, ou presque.

Vous pouvez ainsi être informé de l’actualité de votre secteur que vous relayez ensuite sur LinkedIn par exemple.

Un relais médiatique

Twitter est un réseau médiatique. D’ailleurs, tous les politiques et les médias ont leur compte. Sur Twitter, chaque personne devient un média. Vous pouvez donc l’utiliser pour vous positionner comme expert ou « influenceur » dans votre secteur.

Vous « vendez » du travail temporaire et vous êtes spécialisé dans l’industrie aéronautique ? Ouvrez un compte dédié à l’actualité de ce secteur. Vous êtes un spécialiste d’une technologie, communiquez et relayez toutes les informations qui la concernent.

Sur Twitter, tout le monde cherche des informations de qualité à relayer. Si vous faites bien votre sélection d’informations vous aurez rapidement des abonnés qui vous permettront d’élargir votre influence.

Sur LinkedIn, les internautes regardent « qui vous êtes », sur Twitter les « twittos » regardent ce que vous racontez.

Instagram

Instagram est à Facebook ce que Twitter est à LinkedIn. Instagram, c’est le réseau social de l’image qu’on utilise sur mobile (téléphone mobile, smartphone). C’est le Twitter de l’image.

Ce réseau social est principalement utilisé par les jeunes sur des thématiques assez féminines : le luxe, la déco, la beauté, la cuisine, le voyage. En fait, tous les secteurs dont le vecteur de communication est l’image.

Comme toujours, il y a des exceptions. Vous souhaitez développer une relation avec le président des centres Leclerc, avec le directeur marketing d’une chaîne de grands magasins d’ameublement, le directeur du développement d’une grande école ?

Instagram peut-être votre allié. Instagram ne vous permettra pas d’entrer facilement en relation avec des clients ou des prospects potentiels, ce que fait très bien Facebook, nous l’avons dit. En revanche, Instagram, à l’instar de Twitter, peut vous aider à construire rapidement une communauté autour de vous. Les blogueuses de mode l’ont d’ailleurs très bien compris et sont massivement présentes sur Instagram

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.